“Après le Brexit, le Quantitative Easing QE et les Taux négatifs, à quand le grand Krach obligataire?”

Conférence inaugurale de rentrée de la 29ème promotion du Pôle Trading ESLSCA
Paris ESLSCA Business School – 20.09.2016
La politique de quantitative easing QE faite par différentes banques centrales dans le monde (BoJ, Fed, et BCE) amènent inexorablement à un marché noyé de liquidités et vers des taux négatifs sur la plupart des courbes de taux, ce qui est une situation anormale au vu de l’ampleur des déficits et dettes publiques des principaux pays de l’OCDE. Classiquement plus une émission obligataire se fait sur une entreprise ou un état à risques en termes de l’importance de ses dettes, plus le taux d’émission est à un niveau élevé. Ce qui est actuellement l’inverse de ce qui se passe. Y aura-t-il un grand krach obligataire qui mécaniquement amènerait les taux longs à remonter brutalement ? En outre, le BREXIT, après la panique originelle, ne va-t-elle pas amener les autorités britanniques à transformer la City en un « Singapour européen » pour éviter le « soi disant exode des financiers »